Accueil du site > Agir et avancées > Résultats obtenus > De nouvelles collectivités "Stop Paradis Fiscaux"

De nouvelles collectivités "Stop Paradis Fiscaux"

Publié le 30 mai 2012

Les élus locaux, interpellés par les bénévoles des organisations de la campagne Stop Paradis Fiscaux, continuent de prendre des mesures concrètes pour exiger plus de transparence de la part de leurs partenaires financiers.

18 régions étaient déjà engagées, dont 10 demandent désormais un reporting pays par pays aux banques avec lesquelles elles travaillent.

PDF - 3.7 Mo

Une dizaine de villes et communautés d’agglomération ont suivi. Alors que la ville de Paris, Lille Métropole ou l’agglomération de Bordeaux ont fait un premier pas en votant des vœux, Caen, Besançon et Pontarlier ont franchi une deuxième étape en adoptant des délibérations. Mais la palme revient à la Chapelle sur Erdre, Kingersheim, Wattwiller et Ribeauvillé, qui n’ont pas hésité à prendre dans leurs délibérations des mesures contraignantes et ambitieuses, en incluant la transparence pays par pays.

Le département de l’Essonne a quant à lui voté une délibération le 30 janvier dernier, qui le place dans la catégorie des collectivités « sur la bonne voie ». C’est à notre connaissance, le premier Conseil Général à rejoindre l’initiative.

Enfin, des nouvelles encourageantes arrivent de plusieurs villes de Suède (Malmö et Kalmar) et de Finlande (Helsinki) qui étudient de près les mesures adoptées par les collectivités françaises pour éventuellement rejoindre la démarche.