Le Liechtenstein, un paradis fiscal au cœur de l’Europe - Plateforme Paradis Fiscaux et Judiciaires

Accueil > De quoi parle-t-on ? > Les paradis fiscaux > Quelques paradis fiscaux au crible... > Le Liechtenstein, un paradis fiscal au cœur de l’Europe

Le Liechtenstein, un paradis fiscal au cœur de l’Europe

jeudi 16 octobre 2008 Mis à jour le 21 janvier 2011

Le Liechtenstein est une vallée alpine longue de 24 km située entre la Suisse et l’Autriche. Petite principauté de 35 000 habitants, ayant pour capitale Vaduz, c’est un paradis fiscal qui attire les fortunes de nombreuses personnalités et les capitaux des multinationales en quête de havre pour évasion fiscale et sociétés écrans. Adepte du secret bancaire, le Liechtenstein abrite 80 000 holdings. Ses institutions financières génèrent 30% de son PIB.

Le 15 février 2008, l’Allemagne révèle que des contribuables allemands ont placé 5 milliards d’euros non déclarés au fisc au Liechtenstein. Les autorités allemandes reconnaissent avoir choisi de verser autour de 5 millions d’euros à un informateur pour obtenir une précieuse liste de comptes bancaires logés à la LGT (Liechtenstein Global Trust), banque appartenant à la famille princière du Liechtenstein. Un millier de personnes sont concernées, dont le patron de la Deutsche Post, Klaus Zumwinkel, qui démissionne aussitôt.

Les riches imposables allemands ne sont pas les seuls à avoir cherché à bénéficier des facilités bancaires du Liechtenstein. Une liste de contribuables français d’environ 200 noms est transmise à la fin du mois de février 2008 à Paris, à la direction générale des impôts. La Suède, la Grande-Bretagne, l’Italie, l’Espagne, le Canada, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et les Etats-Unis reçoivent aussi des informations concernant leurs ressortissants. C’est un scandale d’évasion fiscale massive qui pousse la chancelière allemande Angela Merkel à en appeler à la communauté internationale pour lutter contre les paradis fiscaux.

Ce n’est pas le premier scandale qui concerne ce paradis fiscal. En 2000, le scandale allemand des caisses noires de la CDU montrait déjà une implication du réseau des fondations du Liechtenstein. Entre 2003 et 2007, une autre institution financière de Vaduz, la Liechtensteinische Landesbank (LLB), avait été victime d’un chantage : un ancien employé et ses complices exigeaient 18 millions de francs suisses, et auraient reçu au moins la moitié de cette somme, pour ne pas dévoiler au fisc une liste de clients allemands, fraudeurs potentiels.

On sait aussi que de nombreux comptes de dictateurs africains ont été ouvert au Liechtenstein pour y déposer l’argent de la corruption et de détournements.

Plateforme Paradis Fiscaux et Judiciaires

Née en 2005, la Plateforme Paradis Fiscaux et Judiciaires réunit 19 organisations de la société civile française engagées dans la lutte contre les paradis fiscaux, la fraude et l’évasion fiscales telles que des syndicats, des ONG de développement, des associations de lutte contre la corruption, des mouvements citoyens...

2008 - 2017