Monaco - Plateforme Paradis Fiscaux et Judiciaires

Accueil > De quoi parle-t-on ? > Les paradis fiscaux > Quelques paradis fiscaux au crible... > Monaco

Monaco

jeudi 16 octobre 2008 Mis à jour le 21 janvier 2011

Monaco est, avec le Liechtenstein et Andorre, le dernier territoire jugé non coopératif en matière fiscale par l’OCDE. Hormis avec la France, qui a signé sous de Gaulle un accord de coopération fiscale (en 1963), Monaco ne fait aucun effort pour coopérer avec les administrations fiscales des pays tiers.

En l’an 2000, la principauté monégasque a également été montrée du doigt par le GAFI pour son manque de coopération judiciaire, ainsi que par la mission d’information parlementaire animée par MM. Peillon et Montebourg, pour son rôle dans le blanchiment de l’argent sale.

Plateforme Paradis Fiscaux et Judiciaires

Née en 2005, la Plateforme Paradis Fiscaux et Judiciaires réunit 19 organisations de la société civile française engagées dans la lutte contre les paradis fiscaux, la fraude et l’évasion fiscales telles que des syndicats, des ONG de développement, des associations de lutte contre la corruption, des mouvements citoyens...

2008 - 2017