Les paradis fiscaux

Les paradis fiscaux, ou plus justement fiscaux, judiciaires et prudentiels, reposent sur l’organisation d’une opacité juridique et financière dont nous avançons 5 caractéristiques constitutives. L’étude de quelque uns de ces territoires, de la Suisse aux Iles Caïmans, illustre bien l’intérêt de l’opacité pour des acteurs financiers peu consciencieux.

La carte des paradis fiscaux montrent combien ces territoires, nombreux, sont répartis sur tout les continents et, leur concentration autour des Antilles n’a en fait d’égal qu’en Europe où l’on retrouve les plus important d’entre eux...

Un éclairage historique offre une compréhension aussi bien la répartition géographique de ces territoires que de leur rôle de passager clandestin de la société internationale.

Que proposons-nous à ce sujet ?

Les autorités doivent dresser une liste de tous les paradis fiscaux, judiciaires et réglementaires selon de nouveaux critères en incitant les institutions internationales spécialisées comme le Gafi (Groupe d’action financière), l’OCDE et le CSF (Conseil de stabilité financière) à travailler ensemble pour établir une liste exhaustive qui prenne en compte non seulement la fiscalité mais également le blanchiment d’argent et la régulation financière.

Pour en savoir plus

Voir les vidéos : « Qu’est-ce qu’un paradis fiscal ? » et « Comment s’explique le succès des paradis fiscaux ? » par Jean Merkaert (CCFD) et la conférence de Christian Chavagneux « Les paradis fiscaux au cœur de la mondialisation »

Classement des paradis fiscaux suivant l’index d’opacité financière en 2009
1 Delaware (USA)
2 Luxembourg
3 Suisse
4 Îles Caïmans
5 Grande Bretagne (la City)
6 Irelande
7 Les Bermudes
8 Singapour
9 Belgique
10 Autriche