Accueil du site > Les PFJ, c’est quoi ? > Les paradis fiscaux > Quelques paradis fiscaux au crible...

Quelques paradis fiscaux au crible...

* La plupart des paradis fiscaux n’ont pas d’autonomie politique réelle et sont, de facto, contrôlés par les principales places financières mondiales et les gouvernements de celles-ci. Ces PFJ dépendent des affaires apportées par les banques internationales, les conseils fiscaux et les experts-comptables établis dans ces places financières.

* D’autres PFJ ont une influence prépondérante et sont autonomes politiquement, même s’ils sont insérés dans le tissu de l’économie mondiale.

* Enfin, des places vont se spécialiser sur certains créneaux à la faveur d’une concentration d’intermédiaires financiers qui pourront aller jusqu’à faire ou défaire les lois de leur PFJ d’adoption :

  • Les Bermudes dans l’assurance et la réassurance,
  • Les Bahamas avec ses 4300 banques est leader du e-commerce,
  • Les îles Caïmans qui abritent 80% des fonds d’investissement du monde, gérant plus de 1000 milliards de dollars d’actifs,
  • Les îles Vierges logent 50% des sociétés non résidentes du monde,
  • La Barbade qui défiscalise les exportations américaines,
  • L’Irlande, spécialiste de la défiscalisation des droits de propriété intellectuelle,
  • Les îles anglo-normandes avec leurs 225 banques et leurs 820 fonds d’investissement,
  • La Suisse, premier gestionnaire de fortunes au monde,
  • Le Libéria, champion des pavillons de complaisance,
  • Tuvalu, leader du marché du sexe en ligne.

Rencontre avec quelques illustres paradis fiscaux, d’Europe et du monde...

Classement des paradis fiscaux suivant l’index d’opacité financière en 2009
1 Delaware (USA)
2 Luxembourg
3 Suisse
4 Îles Caïmans
5 Grande Bretagne (la City)
6 Irelande
7 Les Bermudes
8 Singapour
9 Belgique
10 Autriche