Malédictions d’une finance hypertrophiée - Plateforme Paradis Fiscaux et Judiciaires

Accueil > Nos actions > Productions > Malédictions d’une finance hypertrophiée

Malédictions d’une finance hypertrophiée

mardi 18 juin 2013 Mis à jour le 15 décembre 2016

Parution : John Christensen et Nicholas Shaxson, The Finance Curse. How oversized financial centers attack democracy and corrupt economies, Tax Justice Network, 88 p.

La malédiction des ressources naturelles, se double aujourd’hui d’une autre, non moins cruciale : la malédiction des ressources financières. Il ne s’agit pas là d’une provocation gratuite, mais des résultats de travaux menés par deux grands spécialistes des paradis fiscaux : Nicholas Shaxson et John Christensen.

« Comme les pays du Sud trop dépendants des produits de base, les paradis fiscaux trop dépendants de la finance en paient un prix énorme. Telle est la thèse de ce petit livre, riche en analyses originales, qui offre en fait une démonstration des méfaits généraux d’une finance hypertrophiée. », explique Christian Chavagneux dans son très bon compte rendu.

Voici un extrait de l’introduction [1] :

« Chaque économie a besoin de son ingénierie financière. Depuis des décennies, les travaux académiques suggèrent qu’en matière de croissance du secteur financier le plus est généralement le mieux. La crise a remis toutes ces études en question. Le Fonds monétaire international, la Banque des règlements internationaux et d’autres commencent à apporter de nouvelles preuves démontrant qu’au-delà d’une certaine taille la finance tourne mal.

Notre livre, basé sur nos nombreuses années d’expérience des pays dépendant de leurs ressources naturelles comme de ceux dépendant de la finance, va bien au-delà des frontières de ces recherches. Il offre une nouvelle compréhension d’un ensemble d’éléments sur les périls d’une finance surdimensionnée.

Par exemple, malgré les milliards entrant et sortant de la City de Londres, la Grande-Bretagne présente des indicateurs de développement humain – inégalité, mortalité infantile, pauvreté et autres – moins bons que l’Allemagne, la Suède, le Canada et la plupart des autres pays riches. Chaque mal a de nombreuses explications, mais la finance surdimensionnée parait être un contributeur majeur. »

Téléchargez le rapport ici.

[1p.3, traduction de la Plateforme Paradis fiscaux et judiciaires.

Plateforme Paradis Fiscaux et Judiciaires

Née en 2005, la Plateforme Paradis Fiscaux et Judiciaires réunit 19 organisations de la société civile française engagées dans la lutte contre les paradis fiscaux, la fraude et l’évasion fiscales telles que des syndicats, des ONG de développement, des associations de lutte contre la corruption, des mouvements citoyens...

2008 - 2017