La présidence britannique du G8 - Plateforme Paradis Fiscaux et Judiciaires

Accueil > Où en est-on ? > Le Royaume-Uni > La présidence britannique du G8

La présidence britannique du G8

lundi 6 mai 2013 Mis à jour le 6 mai 2013

Les engagements britanniques sur les questions d’évasion fiscale dans le cadre de la présidence du G8 de 2013 seront-ils suivis d’effet ?

En janvier 2013, David Cameron a annoncé les priorités de l’agenda du G8 2013 : la transparence et la fiscalité y sont centrales.

Le Royaume-Uni met-il la pression aux territoires sous sa dépendance ? Quelques jalons semblent l’indiquer :
- En février 2013, l’île de Man accepte un échange automatique d’information accru.
- En mars 2013, Jersey et Guernesey acceptent un échange automatique d’information accru.
- En mai 2013, les territoires britanniques d’outre-mer acceptent un échange automatique d’information accru et rejoignent celui proposé de manière multilatérale par l’Allemagne, la France, le Royaume-Uni, l’Italie et l’Espagne.

Promotion de la compétition fiscale

En parallèle des annonces sur la lutte contre l’évasion fiscale, le Royaume-Uni continue de promouvoir la compétition fiscale au sein de l’Union européenne. Elle vient par exemple d’annoncer son intention de réduire l’impôt sur les sociétés de 24% à 20 % afin d’avoir le régime "le plus compétitif au sein du G20", au risque de faire tomber la part des recettes de l’impôt sur les sociétés à son niveau le plus bas depuis le milieu des années 1980.

Plateforme Paradis Fiscaux et Judiciaires

Née en 2005, la Plateforme Paradis Fiscaux et Judiciaires réunit 19 organisations de la société civile française engagées dans la lutte contre les paradis fiscaux, la fraude et l’évasion fiscales telles que des syndicats, des ONG de développement, des associations de lutte contre la corruption, des mouvements citoyens...

2008 - 2017