Le G20

Poussés par la double nécessité de réguler le secteur financier international et de renflouer leurs finances publiques, les pays du G20 (près de 85 % de l’économie mondiale, 2/3 de la population mondiale) ont fait de la lutte contre les paradis fiscaux une de leurs principales réponses à la crise, et ce dès leurs premières réunions en 2008.

Plusieurs années après l’annonce de la « fin de l’ère du secret bancaire », des travaux menés sous l’égide de l’OCDE et du G20 permettent enfin d’esquisser des pistes d’action concrète, mais la volonté politique semble encore insuffisante au regard de l’urgence de la situation.